L'Etat américain et la téléphonie mobile

Le PDG et fondateur de Huawei, Ren Zhengfei, a publiquement appelé à un redémarrage de la relation entre le gouvernement américain et l'entreprise. Lors d'une conférence de presse avec les journalistes, le dirigeant a déclaré qu'il attendait un appel du président Joe Biden. Il espère des postes plus ouverts de la part de son administration, afin que les économies américaine et chinoise puissent en bénéficier.

L'administration de Joe Biden ne devrait pas alléger les sanctions contre Huawei

Les relations avec la Chine ont été un sujet constant pendant la campagne présidentielle. Il y a quelques semaines, Joe Biden a réaffirmé que ses politiques ne seraient pas similaires à celles de son prédécesseur, Donald Trump. En revanche, dans le cadre d'un programme visant à promouvoir les industries et à créer des emplois aux États-Unis, il a déclaré que la concurrence avec le pays asiatique serait extrême. Mais pas de conflit, et les règles du commerce international doivent être suivies par les deux.

Pour l'instant, le président américain n'a toutefois pas abordé la question de Huawei, qui reste interdit de faire des affaires avec des entreprises aux États-Unis. L'inscription du fabricant sur une liste d'interdiction a été l'un des faits marquants de l'administration Trump. Mais Zhengfei souhaite désormais qu'elle soit inversée en faveur de l'expansion des capacités de production du fabricant et, par conséquent, de l'augmentation des ventes sur le segment technologique du pays nord-américain.

Le PDG de Huawei reste optimiste

Le PDG a déclaré qu'il s'attend à voir Biden prendre en compte ces intérêts lors de l'examen de ces sanctions et que l'achat de composants, d'intrants et de pièces auprès de fabricants américains est toujours dans les plans de Huawei. D'autre part, l'entreprise espère également pouvoir fournir des équipements et des technologies aux États-Unis. Bien que le dirigeant n'ait pas abordé la question la plus controversée et la plus rentable de toutes, impliquant l'installation d'une infrastructure internet 5G. ZhRen Zhengfei, PDG et fondateur de Huawei, a déclaré qu'il espérait reprendre les négociations avec les Américains et que tant la Chine que les États-Unis devraient bénéficier de l'établissement de relations.

Le seul commentaire sur la question a accompagné un compliment adressé à Apple, l'iPhone 12 étant classé par le PDG comme le meilleur smartphone actuel. Selon lui, les utilisateurs de l'appareil en Europe attestent déjà de la qualité des réseaux 5G installés par Huawei. Ainsi que les propriétaires d'autres appareils haut de gamme, dans une démonstration que les appareils et les systèmes sont sûrs et de qualité.